l'orgasme masculin
La Sexualité

Et l’orgasme masculin, c’est bien d’en parler aussi !

Vivre un orgasme est heureusement fréquent chez une femme, bien que ce ne soit pas simple d’y parvenir… En revanche, pour l’homme, arriver à l’orgasme est beaucoup plus simple ! Quoi que…

L’orgasme masculin et ses zones érogènes

En effet, quand l’homme arrive à un point d’excitation maximal, il traduit sa jouissance par une éjaculation. Ainsi, un orgasme masculin est représenté par le fait d’éjaculer. En ce sens, l’orgasme est simple. Certains fabricants de sextoys masculins affirment que certaines de leurs créations peuvent amener l’homme à un orgasme en stimulant une zone aux environs de la prostate, et sans l’amener à une éjaculation…

Le point G de l’homme en quelque sorte. En ce cas, l’orgasme masculin ne pourrait ne pas être considéré comme une simple éjaculation qui n’est que jouissance…
Les hommes possèdent également des zones sensibles aux caresses et aux bisous des femmes. La majeure partie de ces parties érogènes résident dans leurs parties génitales : la verge, le gland, les testicules. La zone anale et la zone de la prostate (pas l’organe même !) en font parties. Ces zones érogènes favorisent l’orgasme.

L’orgasme masculin et la fellation

Certes, il possible d’exciter un homme en lui mordant le lobe de l’oreille, ou en l’embrassant de façon sensuelle, voire en le caressant avec sensualité… Mais la parfaite stimulation, du moins pour la plus grande partie des hommes, est une fellation : verge, gland et testicules. Cette fellation permet une excitation sans égale, et mènera notamment après une pénétration de sa partenaire, à un orgasme très fort, beaucoup plus fort apparemment que s’il n’avait pas bénéficié de la fellation.
L’éjaculation peut être retardée si l’on souhaite parvenir à la jouissance de cette façon, en stimulant avec les doigts ou la langue la zone anale. Dans le cas de plusieurs partenaires, la stimulation linguale de l’anus est simultanée à la fellation. Dans le cadre d’une seule partenaire, le jeu de langue est alterné entre fellation et zone anale. Durant la fellation, l’introduction d’un ou deux doigts est possible. Ou un sextoy de taille réduite. Le résultat est l’augmentation du désir et le retard de l’éjaculation. A la libération de celle-ci, l’orgasme qui l’accompagne est très fort.

L’orgasme masculin proche de l’orgasme féminin

En pratique, les règles pour un orgasme masculin sont identiques à l’orgasme féminin : absence de stress, érotisme, intégration d’un jeu sexuel, sensualité, etc. En cas de stress, l’éjaculation est là, mais l’orgasme, le tremblement partant du sacrum et remontant le haut de la colonne vertébrale, est absent. Ce genre de jouissance est très puissante et peu d’homme ont la chance de le vivre. Tiens, les hommes auraient également des difficultés à parvenir à l’orgasme… ?
Généralement, l’orgasme masculin est accompagné d’un râle, ou s’il est contenu, la crispation des traits du visage est manifeste. La différence est là d’ailleurs, comparé à une simple éjaculation où seuls les yeux se ferment (c’est physiologique…), l’orgasme est plus fort et peut même déboucher sur des convulsions assez courtes pendant quelques secondes.
Le rôle de l’homme était très important dans l’orgasme féminin ; hé bien, le comportement de la femme est essentiel dans l’accession au septième ciel de l’homme !

Les Précédents Articles Les Articles Suivants

Vous pourriez aimer ...

Aucun commentaire

Laissez une réponse